navigation


Accueil du site >  Présentation

Présentation

L’axe central du programme « Grand Sud » est une sensibilisation du public à la recherche en écologie dans les milieux polaires (îles subantarctiques, océan austral, continent Antarctique) au moyen d'outils de diffusion via Internet, parallèlement à des cycles de conférences et des interventions en milieu scolaire avec un développement particulier visant les classes de l’Ile de la Réunion, port d’escale du Marion Dufresne, navire de desserte des îles subantarctiques et navire océanographique.

Ce projet s'appuie sur des équipes menant des recherches variées ayant comme dénominateur commun l'étude de l'impact des activités humaines et des changements climatiques sur les milieux terrestres et marins du Grand Sud.

La diversité des domaines abordés par les scientifiques de la Zone Atelier permet de proposer ici de nombreux thèmes d'écologie sur une gamme élargie de modèles biologiques : les oiseaux et les mammifères marins, figures emblématiques de ces contrées qui bénéficient d'une médiatisation régulière et d'un large capital de sympathie ; leurs proies (céphalopodes, poissons…), souvent moins connues du public ; les plantes et invertébrés terrestres, plus discrets, qui dépendent largement des apports maritimes via les oiseaux et mammifères marins qui viennent à terre pour se reproduire ; les vertébrés introduits dont l'impact sur les écosystèmes insulaires est souvent considérable.

A cette diversité biologique, s'ajoute une diversité des pratiques sur le terrain et des techniques utilisées, depuis la pince de l'entomologiste ou la planche à herbier du botaniste jusqu'à des techniques de pointe en permanente évolution (capteurs miniaturisés embarqués sur des animaux, imagerie satellitaire…) en passant par les analyses au laboratoire en physiologie, génétique ou autre.

Tout cela permet de souligner la diversité des métiers de la recherche et le caractère indispensable de l'approche pluridisciplinaire pour analyser l'impact des changements globaux de l'environnement : évolution du climat, modifications liées aux activités humaines (introductions d'espèces, exploitation des ressources marines…).

Ces thèmes peuvent être abordés de façon privilégiée dans les écosystèmes polaires et subpolaires souvent considérés comme des sentinelles, parce que le changement climatique y est particulièrement prononcé et parce que les communautés biologiques sont très sensibles à cette évolution et aux introductions d'espèces.

Ce site vise donc à fournir une information à plusieurs facettes qui sera enrichie régulièrement par les résultats et contributions des différents programmes.

Les équipes de la Zone Atelier "Antarctique" sont engagées dans différents programmes scientifiques nationaux soutenus par l'Institut Polaire français (IPEV) et porteuses de trois projets financés par l’Agence Nationale de la Recherche dans le cadre de l’Année Polaire Internationale :
EVINCE - Vulnerability of native communities to invasive insects and climate change in subantarctic islands (ANR Vulnérabilité : Milieux et Climat 2007, coordinateur  David Renault, UMR 6553 CNRS Université de Rennes 1)

IPSOS-SEAL - Investigation of the vulnerability of the biological Productivity of the Southern Ocean Subsystems to climate change: the Southern Elephant seal Assessment from mid to high Latitudes (ANR Vulnérabilité: Milieux et Climat 2007, coordinateur Christophe Guinet, Centre d’Etudes Biologiques de Chizé, CNRS UPR 1934)
GLIDES - Global Investigations on the Distribution of Endangered antarctic Seabirds (ANR Biodiversité 2007, coordinateur  Charles-André Bost, Centre d’Etudes Biologiques de Chizé, CNRS UPR 1934).